Équipe

Sébastien Gaya

Sébastien Gaya Sébastien Gaya aussi

Parcours

Système & optimisation

Co-fondateur
noesya
Métiers
Développeur back-end / DevOps
Data Protection Officer
Certification
Opquast expert (925/1000)
Diplômes
Licence Professionnelle Développement d’applications Web et innovation numérique, Université de Bordeaux
Diplôme Universitaire de Technologie Métiers du Multimédia et de l’Internet, Université Bordeaux Montaigne
Certifications OpenClassrooms
Créez une application responsive pour l’iPhone et l’iPad
Apprenez à développer en C#
Approfondissez Swift avec la Programmation Orientée Objet
Gérez votre code avec Git et GitHub
Apprenez les fondamentaux de Swift
Introduction à iOS : plongez dans le développement mobile !
Découvrez le langage Swift
Apprenez à naviguer en sécurité sur Internet
Reprenez le contrôle à l’aide de Linux !
Concevez votre site web avec PHP et MySQL
Apprenez à créer votre site web avec HTML5 et CSS3
Comprendre le Web

Identité

22 ans, célibataire, je vis à Paris et suis originaire de Bordeaux, où vit ma famille. Après un Diplôme Universitaire de Technologie Métiers du Multimédia et de l’Internet, j’ai obtenu une Licence Professionnelle Développement d’application web et innovation numérique, toujours à Bordeaux, en alternance à l’agence Les Poupées Russes, à Paris. J’ai rejoint l’équipe des Poupées Russes en tant que développeur back, puis j’ai démissionné en 2021 pour créer noesya.

Fierté

B2bylon1 ! Une solution SaaS pour les entreprises avec différentes briques fonctionnelles : encyclopédie, catalogue de produits… Cela demandait beaucoup de rigueur pour écrire un code qui restait propre et maintenable au fur et à mesure de l’élargissement du périmètre métier. Il faut beaucoup de réflexion et de compromis pour créer une solution viable à long terme.

Ensuite, Hermès Métiers Training, avec l’ajout du système de challenges internes. L’outil est destiné aux vendeurs de la maison Hermès2, et fournit un socle d’informations sur les savoir faire, les métiers et les produits. Nous avons re-développé et intégré un système de compétition entre boutiques qui avait connu une première vie efficace sur le plan opérationnel, mais problématique sur le plan de la robustesse et de la facilité de mise en œuvre. C’était un défi en termes d’optimisation des données, les vendeurs sont très actifs sur un temps court, et il fallait à la fois une grande fiabilité de traitement, et une bonne rapidité de réponse, tant sur le jeu lui-même que sur l’analyse statistique.

Enfin, Cartier Events, une plateforme de gestion d’événements dédiée aux boutiques Cartier3 à l’international. J’ai codé tout le back-end, de la création des événements au processus de réservation des visiteurs, en passant par la gestion de QR codes servant de ticket d’entrée et tous les envois de mails aux différentes étapes d’invitation, de confirmation et de rappel.

Qualité

Du travail bien fait, c’est un code propre, lisible et maintenable. Nous utilisons Code Climate4 qui analyse le code statique et évalue la qualité sur différents indicateurs, notamment de duplication5 et de complexité cyclomatique6. Je suis un peu spécialiste de la “climatisation” : dès que la dette technique monte, je refactor le code de façon à la maintenir à 0 en permanence.

Du bon code, c’est aussi du code qui s’exécute rapidement. Pour cela, nous utilisons Scout  APM7, qui surveille les temps d’exécution de l’application et nous permet de détecter les goulets d’étranglement. Cela peut-être des problèmes de base de données, de gestion des objets, d’infrastructure, dans tous les cas ça impacte l’utilisateur, donc il faut résoudre. J’ai toujours un petit œil sur l’infrastructure technique et la sécurité…

Hacker un jour, hacker toujours !

Je préfère les gros projets, qui demandent beaucoup de travail et une grande rigueur. Le projet idéal a un impact positif sur les utilisateurs finaux, avec une sensibilité particulière pour l’éducation et l’environnement, et il me permet d’apprendre de nouvelles choses techniquement, de tester de nouveaux outils ou frameworks. Le projet idéal fait que le projet suivant est encore meilleur.

Curiosité

Des films, des séries, et mon Rubik’s Cube ! Ou plutôt, l’un de mes nombreux Rubik’s Cube, j’en ai toute une variété : 2x2, 3x3, 4x4, même un en triangle. Je ne suis pas très fort, mais je participe à des compétitions (137e aux championnats de France 20198), j’essaie de progresser. Je suis ceinture noire de Judo, mais je ne pratique plus. Fan de Parkour, je ne tiens pas en place, alors en parallèle de noesya, j’ai commencé l’escalade de bloc ! Je joue aussi, mais il y a trop de bons jeux à finir et pas assez de temps dans la journée.

L’école, c’était chouette, plein de bons souvenirs. J’ai commencé à apprendre le développement au Lycée, en autodidacte sur OpenClassrooms, en suivant les MOOCs d’HTML et CSS. Après le bac, j’ai associé formation traditionnelle et auto-formation, avec Codecademy9 et beaucoup de veille technologique. Je passe pas mal de temps à lire sur Medium. J’ai toujours des projets personnels qui me servent à tester des outils, React, par exemple. J’aime lire la documentation, apprendre de nouveaux langages et de nouveaux frameworks.

noesya

Pour moi, c’est l’histoire de 5 développeurs qui mettent en commun leurs compétences, pour générer un impact positif. Développer les échanges entre les personnes, créer du lien, notamment dans le monde de l’éducation. C’est aussi le début d’une aventure, c’est la première fois que je crée une entreprise !